Enseignants

{

L’équipe pédagogique, sous la direction artistique de ses deux directeurs Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault, est formée de professionnels reconnus et qualifiés dans le monde de la danse, du théâtre et des arts de la scène.

 

 

Marie-Claude Pietragalla

Directrice de formation

Marie-Claude Pietragalla, née à Paris, est une figure emblématique de la danse française. Elle fait ses études à l’École de Danse de l’Opéra de Paris, et elle est engagée dans le corps de ballet de l’opéra de Paris où elle gravit tous les échelons jusqu’à sa nomination en 1990 de “Danseuse Étoile” sous la direction de Patrick Dupond à l’issue de sa prise de rôle de Kitri dans le Don Quichotte de Rudolf Noureev.

Elle danse tous les grands rôles du répertoire classique et travaille avec les plus grands chorégraphes contemporains : Rudolf Noureev, Mats-Ek, Maurice Béjart, Jerome Robbins, William Forsythe, Roland Petit, John Neumeier, Martha Graham, Carolyn Carlson, Jiri Kylian…

En 1998, elle est nommée Directeur Général du Ballet National de Marseille et de son École Nationale Supérieure de Danse. C’est un moment spécifique dans sa carrière, elle rencontre le danseur et chorégraphe Julien Derouault et ensemble développent leur propre langage chorégraphique. Leur collaboration donne naissance à des créations marquantes comme Sakountala, Fleurs d’automne, Ni Dieu Ni Maître ainsi que leur version très innovante de Don Quichotte créée à l’Opéra de Marseille.

En 2000, Marie-Claude Pietragalla décide de créer une société de production lui permettant d’être la première danseuse à se produire à L’Olympia dans le solo mythique Don’t Look Back, chorégraphié par Carolyn Carlson et qui tournera pendant 10 ans dans le monde entier.

En 2004, Marie-Claude Pietragalla fonde avec le chorégraphe Julien Derouault leur compagnie, le Théâtre du Corps Pietragalla – Derouault.

Pietra

Julien Derouault

Directeur de formation

Né en région parisienne, Julien Derouault fait ses études au conservatoire du Mans, puis au conservatoire national de région d’Angers. Il intègre le Ballet national de Marseille et est nommé soliste du Ballet national de Marseille sous la direction de Marie-Claude Pietragalla. Il interprète les plus grands rôles du répertoire de la compagnie et travaille avec William Forsythe, Rui Horta, Claude Brumachon, Richard Wherlock, Rudi Van Dantzig, Carolyn Carlson…

Très vite, sa carrière prend un autre tournant, il signe ses premières chorégraphies avec la chorégraphe Marie-Claude Pietragalla: Sakountala, Ni Dieu Ni Maître, Ivresse, Fleurs d’Automne, Don Quichotte.

En 2004, il fonde sa compagnie le Théâtre du Corps basée en région parisienne à Alfortville. Avec Marie-Claude Pietragalla, il expérimente de multiples techniques chorégraphiques et théâtrales pour créer une esthétique nouvelle sur la dramaturgie de l’être humain et de son inconscient. Son lien étroit avec la littérature, le théâtre et la poésie, le mène vers un travail spécifique sur le danseur comédien et sur une technique de respiration pour maîtriser le verbe dansé. Son travail met l’accent sur la correspondance du langage et du corps en mouvement.

Ses créations Être ou paraître, Les Chaises ?, Lorenzaccio, La Femme qui Danse, Dans la Solitude des champs de coton, en sont des exemples marquants du répertoire du Théâtre du Corps.

Julien

Nam Kyung Kim

CONTEMPORAIN

Danseuse – Chorégraphe – Professeur de danse diplômée. En 2002, elle suit une formation au Centre Chorégraphique National de Montpellier sous la direction de Mathilde Monnier. Elle a travaillé avec de nombreux chorégraphes reconnus dont : Marie-Claude Pietragalla et James Thierrée, Dominique Boivin… Elle a chorégraphié pour le  théâtre en Corée du Sud et en France.

Lire +

Namkyung Kim a été formée à l’Université Nationale des arts de la danse de Séoul en Corée du Sud en 1997. Après avoir dansé pour de nombreux chorégraphes asiatiques à Séoul et à Hongkong, elle suit en 2002, une formation au Centre Chorégraphique National de Montpellier sous la direction de Mathilde Monnier.

Elle a travaillé avec de nombreux chorégraphes coréens et français : Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault, James Thierrée, Dominique Boivin, Christian Blaise, Yoshi Oïda,Karine Saporta. Elle a été invitée à danser dans le « Korea World Dance Stars » de Seoul en 2012.

Elle a rejoint le Théâtre du Corps Pietragalla – Derouault pour leurs spectacles : Conditions Humaines (2006) puis pour Sade ou le théâtre des fous (2007) et Marco Polo (2008). En 2014, elle remplace Marie-Claude Pietragalla dans M. &Mme Rêve.

Elle a été plusieurs fois invitée pour travailler pour le théâtre en tant que chorégraphe, en Corée du Sud et en France (Faust, Baiser3, Symphonie de ballon, Hamlet, Smoking, Monsieur de Pourceaugnac).

Cendrine Orcier

THÉÂTRE

Comédienne et professeur d’art dramatique au cours Florent, elle a travaillé pour le cinéma, la télévision et le théâtre. Elle est aussi assistante à la mise en scène.

Lire +

Cendrine Orcier est une comédienne. Elle est également formatrice et enseignante. Elle a suivi la formation et est diplômée de la Classe libre du Cours Florent. Elle a suivi les Cours de Francis Huster, François Florent, Stephan Meldegg, Raymond Acquaviva, Gilles Cohen….

Elle s’est également formée à divers méthodes et pratiques théâtrales (Commedia d’ell arte, Baroque, Alexandrins, Versets Claudelien…) auprès de Robin Renucci, François Regnault, Madeleine Marion, Rafaël Bianciotto, Jaomir Knitle… Elle est également diplômée en Master 2 Etudes théâtrale et possède le Diplôme d’Etat d’Enseignement du Théâtre. Cendrine Orcier a participé à une trentaine de spectacles.

En 2004 elle est nommée aux MOLIERES de la Révélation Théâtrale pour le rôle de Coralina dans la pièce de Carlo Goldoni : La Femme Vindicative mise en scène par Frédéric Tocarz avec lequel elle avait déjà collaboré pour le rôle de Marton dans  Le petit Maître corrigé de Marivaux au théâtre Antoine.

Cendrine Orcier a joué notamment aux Ateliers Berthier-Théâtre de l’Odéon, Les Barbares de Gorki sous la direction de Patrick Pineau, qu’elle retrouve en 2007 à la Cour d’Honneur d’Avignon pour le spectacle Peer Gynt d’Ibsen. Au cinéma elle travaille sous la direction de Pierre granier-Deferre, J.C Tachella, Jean-Pierre Jeunet, E. Lartigau, J.Kounen…

Elle participe également à la mise en scène en tant qu’assistance pour plusieurs spectacles (Les Carnets du sous-sol, A voir absolument…) et collabore notamment au spectacle Etre ou Paraître avec la Cie Le Théâtre du corps. Cendrine Orcier a enseigné dans plusieurs Conservatoires (Conservatoire de Rennes, journées Rencontres d’Annecy…). Elle est chargée de cours et formatrice à l’Ecole Florent.

Stéphanie Romberg

DANSE CLASSIQUE ET BARRE AU SOL

Première danseuse de l’Opéra de Paris, elle a travaillé avec les plus grands chorégraphes. Depuis 2017 elle est répétitrice et professeur de danse.

 

Lire +

De ces années de travail et d’apprentissage, au fil de ses rencontres et de ses échanges avec des artistes majeurs, Stéphanie Romberg a acquis la certitude qu’il lui fallait continuer par d’autres moyens à partager sa passion. Rigoureuse, investie, elle sait que c’est à travers son enseignement qu’elle peut continuer à transmettre ce qu’elle a reçu.

Formée à l’Ecole de Danse de l’Opéra de Paris, à Nanterre, Stéphanie devient professionnelle, à 16 ans, en tant que Quadrille et est nommée Première Danseuse à 26 ans. Elle a travaillé avec les plus grands chorégraphes : Roland Petit, Maurice Béjart, Jérôme Robbins, Carolyn Carlson et obtenu les rôles de solistes des plus grands ballets : Gisèle, La Bayadère, Le Lac des Cygnes, Don Quichotte, La Belle au Bois dormant, Casse-Noisette, Suite en Blanc

Parallèlement à sa carrière de danseuse, elle obtient son Diplôme d’Etat d’enseignement de la Danse en 2002. Artiste complète, elle devient maître de ballet en 2017, et remonte Orphée et Eurydice et Le Sacre du Printemps de Pina Baush, Daphnis et Chloé de Benjamin Millepied. Elle assiste de nombreux chorégraphes, comme Sébastien Bertaud, dans ses créations. Elle participe également à la tournée en Russie de Four Season’s Canon de Crystal Pite et a voyagé dans le monde entier avec les tournées de l’Opéra ou pour des galas internationaux.

Parcours professeur : ses activités sont aussi diverses qu’enrichissantes et touchent un vaste public. En 2014, Stéphanie a préparé trois danseurs de l’Opéra de Paris pour le concours international de Varna, où ils ont tous été médaillés. Elle a coaché régulièrement un grand nombre de danseurs de l’Opéra pour les aider dans leurs préparations de concours, ainsi que des danseurs du Conservatoire national de Paris. En 2016, elle élargit encore ses compétences en participant en tant que professeur à un stage de danse classique, à Pise, en Italie. Elle a aussi fait travailler les solistes du Don Quichotte de Rudolph Noureev.

ROMUALD BRIZOLIER

DANSE URBAINE

Sacré champion du monde de Hip Hop à Las Vegas en 2009, il travaille et chorégraphie simultanément pour le théâtre, le cinéma et le documentaire, mêlant des univers traditionnel et contemporain.

Lire +

Romuald BRIZOLIER alias Romss est né en 1978 à Roubaix. Sa pratique de la danse en amateur l’amène à une rencontre : Farid Berki, chorégraphe autodidacte et pionnier du hip-hop en France. Il multiplie les rencontres constitutives tout en gardant un pied dans le battle (double finaliste Juste Debout expérimental 2007,2008) et collabore avec Franck II Louise « Konnecting Souls », il intègre la Compagnie de la danseuse étoile Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault (Marco Polo, Conditions Humaines) ou encore est contacté par Franco Dragone (créateur du cirque du soleil).

Il s’accomplit au sein du R.A.F Crew. Leur travail et leur synergie les sacrent champion du monde de Danse Hip Hop à Las Vegas en 2009 et foulera 126 scènes à travers le monde avec leur création R.A.F CITY’Z.

Également créateur de passerelles, il imagine en 2011, le Hip Hop Games Concept événement novateur qui fait le trait d’union entre le battle et la création chorégraphique à destination des jeunes chorégraphes à un niveau international. En parallèle, il développe le HHG School qui est une méthode de transmission ludique.

Riche d’un parcours éclectique à la frontière des disciplines, en 2016, il décide de revenir vers ses racines « Le Nord » et co-fonde sa compagnie « Art-Track » pour suivre d’autres pistes notamment la création de son premier solo Un Contraint, il enchaînera en tant que chorégraphe avec une pièce internationale IBEU LO (Belgique, Sénégal, France), un duo EROMA (Production Le Louvre Lens).

En 2020 le théâtre de la ville de Dunkerque lui propose la direction d’une création participative La Lettre, mêlant différents styles et univers des danses (120 danseurs)

Artiste activiste et pluridisciplinaire, il développe le Hip Hop Games Concept depuis 2010 (concours chorégraphique et d’improvisation innovant et alternative) en parallèle il créé un pôle Transmission le HHG School , 2018 il est nommé Directeur artistique de la formation Nationale Belges « Tremplin hip Hop à la scène #4. 2019 il devient référant Hip Hop sur la formation professionnelle du Cirques Jules Verne et travaille actuellement sur une formation jeunes chorégraphes dans les Hauts de France.

De par ses compétences, son réseau et son envie de développement territorial, on lui confie la direction artistique de différents événement : Juste Debout Lille, Lille Battle Pro World Finale au Zénith de Lille, Battle Opera Hauts de France au Palais des Beaux-Arts, RedBull Dance Your Style Lille au Palais de la Bourse et continue de créer ses propres événements originaux : Clash Games, Battle Faut pas s’louper etc.

Aujourd’hui, Romuald se consacre à la direction artistique de sa compagnie où il se lance de nouveaux challenges en accompagnant une douzaine d’artistes sur leur développement de carrière ainsi que la création d’événements originaux (Faut pas s’louper, Clash Games, Beat Games Contest…) et on lui confie l’organisation des plus gros événement tels que Juste Debout Lille, Lille Battle Pro world Final, RedBull Dance Your Style Hauts de France.

LINK BERTHOMIEUX

DANSE URBAINE ET TECHNIQUE DU SOL

Artiste pluridisciplinaire, danseur, compositeur, sculpteur, il est chorégraphe de la compagnie Le Neil et danseur soliste. Il a fait de nombreuses apparitions à la télévision et participé à de multiples événements internationaux.

Lire +

Détenteur du diplôme d’état, il enseigna la danse contemporaine pendant plusieurs années à la Manufacture des Arts d’Aurillac. 
 
Il travailla en qualité d’interprète au côté de  Vendetta MathéaYaman OkurAmala Dianor, Brahim Bouchelaghem, Lionel Hun et Julien Derouault et Marie-Claude Pietragalla. À côté de cela, il s’éprouve à l’international dans l’univers du battle en tant que challenger enseignant et jury. 
 
En 2013, il co-fonde Supreme Legacy crew aux côtés de Mickaël Pecaud et Thibault Fouillant, association initiatrice d’une école de danse et d’une dizaine d’événements de danse urbaine dans la région Auvergne. Le groupe intervient à l’international dans des compétitions et festival urbain. La même année il co-fonde Wynkl aux côtés Willy Pierre Joseph. Association ayant pour but de créer un lieu d’expérience, d’échange et d’entraînement neutre en vue de mélanger les communautés et styles d’expression corporelles. Wynkl organise des Jam (les célèbres Training parties au 104), des laboratoires, battles en accueillant la danse au sens large. Wynkl est à l’origine du festival Disconnected à Paris. 
 
 
En 2017, la compagnie Le Neil est créée suivi par le premier solo de Link en 2019, Vendetta.

En 2018 Link créer le One Piece Vert Galant, une péniche auberge d’artistes. Lieu dans lequel des artistes y élisent domicile ou une résidence passagère. Le bateau dispose d’un studio de danse, d’un espace peinture et ébénisteries aménagés par Link. C’est aussi un lieu d’exposition et de ventes d’œuvres des artistes du bateau. L’aboutissement est de créer un lieu artistique et écologique le plus respectueux de l’environnement. 
 
Palmarès Hip hop 
Vainqueur 
Juste Debout France 2012 
R16 France crew 2012 
Irun Break Battle 2013 
Battle Deep in your Soul 2015 
Open Your Mind 2016 
Breakin the Bay 2016 
Battle Niort 2017 
Bboy France Auvergne 2017 
Battle Chorégraphique Karavel 2018 

PATRICE LECONTE

RÉALISATEUR

Il débute sa carrière par le réalisation de courts métrages. En 1975 il met en scène son premier long métrage et 2 ans plus tard, il met en scène Les Bronzés. Il enchaîne depuis les succès sur scène et sur grand écran.

Lire +

Né à Paris en novembre 1947.

De 1970 à 1975, il collabore au journal Pilote en tant que scénariste et dessinateur.

En 1975, il réalise son premier long métrage, Les Vécés étaient fermés de l’intérieur, avec Coluche et Jean Rochefort.

Principaux films :

LES BRONZES
TANDEM
MONSIEUR HIRE
LE MARI DE LA COIFFEUSE
RIDICULE
LA FILLE SUR LE PONT
LA VEUVE DE SAINT PIERRE
L’HOMME DU TRAIN
CONFIDENCES TROP INTIMES
MON MEILLEUR AMI
VOIR LA MER
LE MAGASIN DES SUICIDES (film d’animation)
UNE PROMESSE
UNE HEURE DE TRANQUILLITE

Il a également mis en scène plusieurs pièces de théâtre, dont ORNIFLE (Jean Anouilh), GROSSE CHALEUR (Laurent Ruquier), CORRESPONDANCE DE GROUCHO

JULIEN COTTEREAU

MIME ET CLOWN

Clown-mime-bruiteur, artiste international, il s’est produit avec le Cirque du Soleil de 1994 à 2005 avec son solo clown Eddy. Il apparaît également dans plusieurs pièces de théâtre.

Lire +

En sortant de la Rue Blanche en 1993 (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Technique du Théâtre à Paris) Erik Zonca lui fait confiance en lui donnant le rôle principal de son moyen métrage Eternelles (grand prix de Clermont-Ferrand 1993 et Prix Kodak à Cannes) ; il recevra pour ce rôle le prix d’interprétation masculine du Festival Européen du Film Court de Brest. 

Cette même année, il est engagé par le cirque du Soleil, pour remplacer le clown-mime bruiteur principal de Saltimbanco, René Bazinet, au Japon. 

En 2002 Julien Cottereau rejoint l’association Clowns sans frontières et crée des spectacles à travers le monde (Palestine, Afghanistan, Soudan, Moldavie, Cisjordanie) dans les camps de réfugiés, pour les enfants victimes de la guerre, de la misère et de l’exclusion. 

En 2003, il écrit le livret d’Opéra Circus Va donner aux poissons une idée de ce qu’est l’eau pour la compagnie Off et participe à la mise en scène du spectacle. Il sera lauréat du Prix Beaumarchais « Ecrire pour la rue ». 

Au cinéma il joue Haut les coeurs ! de Solveig Anspach. Il est récompensé par un prix d’interprétation au Festival du film de Gand 99 en jouant le frère de Karin Viard. Il sera à nouveau dirigé par Solveig en Islande dans son film Back Soon. Il tourne dans une dizaine de courts, 6 longs métrages notamment avec Tony Marschall dans « Au plus près du Paradis » ou Pierre Jolivet dans « Filles Uniques » ainsi que quelques unitaires pour la télévision. 

En 2005, la création d’Imagine-toi, qu’il réalise avec Erwan Daouphars, lui permet d’obtenir le Molière de la révélation théâtrale masculine en 2007, le prix SACD de la révélation jeune talent 2008 et une nomination au Globes de Cristal en 2009.  

En 2011, il joue Le paradis sur Terre de Tennessee Williams dans une mise en scène de Bernard Murat au théâtre Edouard VII avec Johnny Hallyday et Audrey Dana. 

GIANNI JOSEPH

CONTEMPORAIN

Chorégraphe et danseur soliste au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers, il a en 2002 fondé sa propre compagnie et continue de donner des stages et ateliers pour les professionnels.

Lire +

Né à la Roche Sur-Yon, Gianni fait ses premiers pas de danse(s) à Fontenay-le-Comte, et continue sa formation au Conservatoire national d’Angers, il intègre ensuite l’Ecole Supérieure du Centre National de Danse Contemporaine à Angers de 1995 à 1997.  

Il participe aux créations de chorégraphes tels que Carolyn Carlson, Mathew Hawkins, Joëlle Bouvier, Régis Obadia, Charles Cré– Ange, Patrick Le Doaré. Il fonde sa compagnie en 2002 avec laquelle il créé plus d’une douzaine de pièces.  

Parallèlement, il s’attache à transmettre et partager ses expériences au travers de créations, stages, répétitions publiques, animations d’ateliers de sensibilisation pour les amateurs ainsi que pour des formations et cours / ateliers chorégraphiques destinés aux professionnels 

Conjointement à sa démarche chorégraphique, à l’arrivée de Robert Swinston en 2013, il rejoint la Compagnie du CNDC d’Angers sur le répertoire de Merce Cunningham à la reconstruction artistique et à la transmission pédagogique de son œuvre. Depuis plusieurs années, il ouvre également son champ d’expériences à l’évènementiel, l’audio-visuel, la mode et le cinéma. Cette saison, deux projets sont présentés : « Gouaches » pièce pour 12 danseuses, et « Stabat Mater » Duo. 

ARAGORN BOULANGER

DANSE URBAINE

Imprégné de culture Hip Hop, il a inventé son propre vocabulaire et langage chorégraphique, issus des influences hétéroclites. Il a travaillé pour des chorégraphes et metteurs en scène de renom. il crée en 2005 sa compagnie GENÔM.

Lire +

Autodidacte, Aragorn Boulanger invente depuis l’âge de 15 ans sa technique corporelle et son propre langage chorégraphique. Ses collaborations d’une grande diversité, l’ont amené questionner par le mouvement les limites du possible, et il a ainsi développé un rapport au mouvement qui se relie naturellement à la magie.  

Il transmet dorénavant son travail à plusieurs artistes de la scène actuelle, en danse, en cirque, ou en théâtre. Il a collaboré avec de nombreux artistes contemporains, parmi lesquels Andy Degroat (REDNOTES), Abdel-Aziz Sarrokh (HUSH HUSH HUSH), Nacéra Belaza, Marie-Claude Pietragalla, Michel Schweizer, ou Bob Wilson (pour « La Flûte enchantée » à l’Opéra National de Paris Bastille), et travaille depuis 2010 avec la cie 14 :20, dans sa recherche et son développement de la Magie Nouvelle.  

En 2005 il crée la compagnie GENÔM pour mener ses travaux de création personnels, dont une dizaine de pièces chorégraphiques, en solo ou en groupe, telles que « Mésomérie », « Entre 0 et 1… » ou « Swan lacK »… Il répond aussi à des commandes artistiques et assiste entre autres Anne N’Guyen, Clément Dazin et Francesca hyde, dans leurs propres travaux d’écritures. Il ne cesse d’affiner sa démarche et sa recherche, et intervient occasionnellement en tant que formateur pour diverses structures à l’internationale (Dublin, Berlin, Moscou, Oakland…), telles que Katakomben, l’école du Lido de Toulouse, Les Hivernales d’Avignon… dans des stages où il transmet les bases de la danse qu’il développe. 

Rachida Brakni

Rachida Brakni

MASTERCLASS THÉÂTRE 

Issue du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, et elle entre en 2001 comme pensionnaire à la Comédie-Française. Elle apparait dans LOIN d’André Téchiné et dans le film CHAOS de Coline Serreau. Elle obtient pour ce rôle le César du Meilleur Espoir Féminin.

Lire +

Rachida BRAKNI sort du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique en 2001, puis entre la même année comme pensionnaire à la Comédie-Française.

En 2001, elle apparait dans LOIN d’André TECHINE et dans le film CHAOS de Coline SERREAU ce qui lui permet d’être découverte par le grand public. Elle obtient pour ce rôle le César du Meilleur Espoir Féminin. Un mois plus tard, elle reçoit le Molière de la Révélation Féminine pour son interprétation dans RUY BLAS joué à la Comédie-Française.

Rachida Brakni poursuit une carrière aussi bien au cinéma, à la télévision qu’au théâtre. En 2003, elle joue dans L’ENFANT ENDORMI de Yasmine KASSARI sélectionné au Festival de Venise 2004, et pour lequel elle obtient le Prix d’interprétation au Festival Premiers Plans d’Angers 2005.

En 2006, elle joue dans ON NE DEVRAIT PAS EXISTER réalisé par HPG, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes. Elle s’ouvre à un cinéma plus populaire avec SKATE OR DIE (Miguel COURTOIS, 2008) et NEUILLY SA MERE (Gabriel JULIEN-LAFERRIERE, 2009) qui est un succès au box-office.
Rachida Brakni se lance dans la mise en scène en 2010 avec FACE AU PARADIS joué au Théâtre Marigny. La même année, elle joue dans le film d’espionnage UNE AFFAIRE D’ETAT d’Eric VALETTE récompensé au Festival de Cognac.
Elle enchaîne les projets tels que La ligne droite de Régis Wargnier, Les mouvements du bassin de HPG, Cheba Louisa de Françoise Charpiat, Silences d’État de Frédéric Berthe …

2016 est marqué par la réalisation de son 1er long métrage intitulé De sas en sas qu’elle a co-ecrit avec Raphaël Clairefond.
On le retrouve cette même année dans Les Hommes de l’ombre (saison 3) réalisé par Fred Garson.

Rachida Brakni mène en parallèle, une carrière de chanteuse. Son premier album sort en 2012 et en 2017 elle forme avec Gaëtan Roussel le groupe Lady sir avec l’album intitulé Accidentally Yours.

En 2017, elle jouera au théâtre du Rond-point et en tournée « Je crois en un seul Dieu » mis en scène par Arnaud Meunier. Elle tournera aux côtés de Renaud Bertrand pour le téléfilm Illégitime.
En 2019 Rachida Brakni rejoint la série « Baron noir » aux côtés de Kad Merad.
On la verra prochainement dans le long métrage de Yamina Benguigui « Sœurs » sélectionné au festival d’Angoulême.

Jean-Claude Cotillard

Jean-claude cotillard

MASTERCLASS THÉÂTRE 

Pédagogue, il enseigne le travail corporel, l’improvisation et surtout le burlesque. Il anime des stages sur le théâtre gestuel et burlesque dans le monde entier. En France, il a enseigné au Conservatoire d’Orléans puis à l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique de Paris dont il a été nommé directeur de 2003 à 2013.

Lire +

Avec la compagnie qui porte son nom, Jean-Claude Cotillard a écrit, mis en scène et joué des pièces de théâtre visuel (Les Hommes naissent tous EGO, Trekking , Occupe toi de moi !, La Vie en Rose, Le Travail, Fin de série et tout récemment L’amour à 15H37).

Il a mis en scène Pierre Notte, Daniel Pennac, les clowns Les Cousins, Jean-Paul Farré, Les blond and blond and blond…ainsi que deux opéras : Carmen et La flûte enchantée.

Il a reçu deux Molières : Molière du meilleur spectacle (et nomination meilleure compagnie) pour Moi aussi je suis Catherine Deneuve (Pierre Notte), et Molière du meilleur spectacle musical pour Les douze pianos d’Hercule (Jean-Paul Farré).

Pédagogue, il enseigne le travail corporel, l’improvisation et surtout le burlesque. Il anime des stages sur le théâtre gestuel et burlesque dans le monde entier. En France, il a enseigné au Conservatoire d’Orléans puis à l’ESAD (Ecole Supérieure d’Art Dramatique de Paris). Il a été nommé directeur de cette école de 2003 à 2013. Ecole devenue l’une des onze écoles nationales françaises en 2008 et dans laquelle il crée en 2011 la première promotion « arts du mime et du geste » dans une école nationale. Il a enseigné également au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, au Centre National des Arts du Cirque à Châlons en Champagne et auprès des clowns du Rire médecin.